Romantisme...

 

Terre et..

 


Terre et Lunes ….

Une lune aux yeux de jade s’amuse seule dans la nuit
Ses lèvres de Joconde éblouissent l’univers,
Et son halo de diamant berce les rêves de minuit
Sur l’astre bleu c’est l’instant où s’écrivent les vers.

Les muses sensuelles se jouent des plumes meurtries
Et leurs bouches d’ébène se gonflent de rayons blancs.
Tandis que l’encrier du temps se moque de l’infini
Epuisé le poète s’endort dans le lit du firmament.

Exquise la terre se balance dans le ventre du temps
Son auréole bleue de cuivre rouge frappe l’éther,
Et les lunes jalouses se font moelleux croissants
Leurs dents de lait tombent dans le calice des hivers.

Les muses réjouies poursuivent leur chemin de douleur
L’écrivain du jour s’émerveille des joies du papier
Ecrire encore et encor des mots en prières
Tracer les sentiers qui bouleverseront les cahiers.

Lunes et terre dans un ballet de tulles incandescents
Valsent la vie ; leurs secrets jaloux de mandoline
S’étendent langoureux sur des chemins cahotants
Terre et lunes amoureuses en amour d’opaline…

Marine
14/10/2002
©



 

 

 

Par les soirs d'été, j'irai dans les sentiers, picoté par les blés, fouler l'herbe menue: rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds. Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

-Arthur Rimbaud-

 

 

 

Commenter ce poème