Miroir..

 

Reflets...

 

Reflets

Dans l’eau des rivières se reflètent tous les blés,
Gorgée de soleil l’eau fait l’amour à la terre.
Les pailles d’ azur frissonnantes se sont enfermées
Dans la tendresse d’un ciel que jalousent les mers.

Hier les blés ondoyaient sous les baisers du vent
Demains ils seront gourmandises dans les bouches.
Ces croquantes beautés mourront en chantant
Et l’hiver aux portes des neiges déjà les touche.

Rosé, le petit chemin conduit vers un Eden
Un paradis retrouvé pour des amants jaloux.
Et sous l’onde des sentiments cachés dans le gluten
Les cœurs artichauts se mangeront sous l’août.

Dans les champs privés de ses belles richesses
Les hier oubliés et les demains seront rêvés,
Douceurs, caresses ils seront tendres princesses
Pour le Roi de l ‘ hiver qui s’éveille en plein été.

Puis s’endormant en corps à cœurs des quatre saisons
Pâle, il rejoindra les royales beautés de la lune.
Les frênes engourdis se profileront avec passion,
Et l’hirondelle, se jouant de l’air, se lissera les plumes.



Marine
11/10/2002
©

 

 

Je t'aime pour toutes les femmes que je n'ai pas connues

Je t'aime pour tous les temps où je n'ai pas vécu

Paul Eluard

 

 

 

Commenter ce poème