Douceur...

T'écrire..

 

T’écrire..



T’écrire en mots velours si bien cachés
Te les dire si ma plume joue les rebelles
Et les chanter si mes lèvres ont pleuré
Ou te les crier si tu m’es trop cruel.


Plonger nue dans l’encrier de tes yeux
Tracer les courbes de mes sentiments
Et serrer si fort ses soies en camaïeux
Aimer à la folie ses doux chatoiements.

Faire jouer les mots tel un tendre violon
Aller et venir encore sur la soie du vélin
Et plisser les lettres rouges d’accordéon
Encore goûter l’écriture de nos chemins.

Prendre enfin la fraîcheur de ta main
Y poser des mots rosés pour nous deux
Et parfumer ces doux instants, nos matins
Vivre enfin le roman de nos mots, être deux…

Marine
19/11/2002
©


 

 

 

Tu m’as fait cadeau de moi,
Du meilleur de moi-même

Tu m’as offert l’incroyable
Naissance de mon corps

Tu m’as révélé les rires
Oubliés de mon ventre source.

Jacques Salomé.
 

 

 

Commenter cette poésie